Conséquences des manifestations du jeudi 13 Août en Côte d’Ivoire

Ce jeudi 13 Août, nous avons assisté aux manifestations en Côte d’Ivoire des jeunes contre le troisième mandat du président de la république Alassane Ouattara. Et des points négatifs, il y en a eu.

Conséquences des manifestations du jeudi 13 Août en Côte d'Ivoire - livoirienne.com - Capture d'écran
Conséquences des manifestations du jeudi 13 Août en Côte d’Ivoire – livoirienne.com – Capture d’écran

Ce jeudi et même vendredi à certains endroits à Abidjan et à l’intérieur du pays, plusieurs manifestants ont lourdement exprimé leur mécontentement face à la candidature du président actuelle Alassane Ouattara pour un troisième mandat. Malheureusement, il y a eu des dégâts matériels et humains importants.

Au titre des pertes en vies humaines on dénombre 03 morts à Daoukro, 01 mort à Gagnoa et 01 mort à Bonoua.

Au titre des blessés on enregistre 104 blessés au total dont 10 policiers, 02 gendarmes et 92 civils.

LIRE AUSSI: Côte d’Ivoire/Yopougon : un centre contre le coronavirus détruit par la population

A Abidjan, pour on ne sait quelles raisons, plusieurs jeunes descendus d’un “gbaka” (véhicule de transport en Côte d’Ivoire) dans la commune de Yopougon, ont opposé leur mécontentement face à la marche des riverains en leur jetant des pierres. Notons qu’un bus a été brûlé dans la dite commune.

A Daoukro et à Bonoua les manifestations étaient encore plus violentes. Des hommes sans défense étaient battus par la population furax.

Néanmoins la présence des forces de l’ordre à différents endroits ont un peu atténué la situation qui partait en vrille.

Au vu de ces dérapages, nous nous demandons comment sera l’atmosphère aux élections d’Octobre 2020.

Est-ce possible d’avoir des manifestations en Côte d’Ivoire sans que la situation ne dégénère ? Vos avis nous intéresse. Laissez-les nous en commentaire.

Leave a comment

ivoirienne © 2020.

Tous les droits réservés.