Mahado-Ayane, créatrice de Hido-Yeelo la marque Djiboutienne

Elle est jeune, pétillante et plein de talents. Depuis son plus jeune âge son rêve est de faire voyager à travers le monde les couleurs chaudes et les riches valeurs de son pays. Elle lance une marque originale de vêtement où elle marie tradition et modernité tout en finesse et élégance. Il s’agit bien de Hido-Yeelo la marque Djiboutienne.

Tout commence dans son petit atelier que sa mère a bien voulu lui prêter. Elle y confectionne ses premiers modèles : robes, chemises, chapeaux…etc. Un seul point commun entre tous ces articles : mettre en relief les couleurs nationales et jeter un pond entre hier et aujourd’hui. Très vite, avec l’aide d’une communication dynamique sur les réseaux sociaux, Hido-Yeelo perce et atterrit d’une manière époustouflante sur les scènes de la mode Djiboutienne. La jeune styliste est réclamée partout où il y a un événement officiel, ses créations habillent les mariés. 

LIRE AUSSI: 5 instagrammeuses qui mettent leur influence au profit de la lutte antiraciste

Mahado-Ayane fonde la société Hido-yeelo

Pour répondre à toute cette demande enthousiaste, elle fonde la société Hido-yeelo qui offre une grande game de services. En plus de son atelier de couture où la jeune artiste crée des modèles uniques (robes de gala, robes de mariée), son entreprise de mode prend en charge la confection sur mesure, les retouches, l’evenementiel, le prêt des habits de cérémonie, et opère même en tant qu’agence d’hotesses d’accueil. 

Mahado-Ayane, créatrice de Hido-Yeelo la marque Djiboutienne - livoirienne.com
Mahado-Ayane, créatrice de Hido-Yeelo la marque Djiboutienne – livoirienne.com

Grâce à ses mannequins qui portent la marque dans les grands évènements (inauguration officielle, soirée de gala, foire et conférence internationales…etc.) et la production d’une émission télé très chaleureusement plébiscitée, son entreprise s’installe définitivement dans le paysage économique de Djibouti et plus particulièrement dans un domaine pas encore entièrement exploré, le textile.

La créatrice et sa griffe montent régulièrement sur le podium des défilés de mode pour promouvoir l’élégance de la femme Djiboutienne. Elle participe ainsi au festival national d’Arawello et à la 5 ème édition de Sita, le défilé de mode international organisé  au Burkina Faso en décembre 2018.

La jeune styliste n’a pas fini de nous étonner. Le plus grand challenge qu’elle souhaite relever est d’internationaliser sa marque et d’habiller les grands artistes et stars du monde.

Source

Leave a comment

ivoirienne © 2020.

Tous les droits réservés.